#COVID19 : les premiers résultats de l'impact sur les associations

#COVID19 : les premiers résultats de l'impact sur les associations
LES ASSOCIATIONS FORTEMENT IMPACTÉES MAIS TOUJOURS ACTIVES
 
Des impacts lourds

A peine 22% des associations parviennent à maintenir une petite activité, juste supérieure à 20% de leur action habituelle. Autour de cette moyenne de 22%, le sport se situe au-dessous de 10%, le secteur humanitaire et le secteur social, en raison de leur mode d'action et des impératifs du moment, le développement local, dans une approche de proximité, et l'environnement se situent au-dessus de 40%. Au sein des associations qui emploient des salariés, cette proportion est de l'ordre de 30%, et elle varie de 25% à 45%, en corrélation avec la taille, mesurée selon les effectifs.

Pour la moitié des associations, l'organisation des évènements est au coeur de leur action, et elles ont été contraintes de les annuler ou de les reporter : cette proportion moyenne de 50% bondit à 62% dans le secteur de la culture.

En creux, on retiendra que seulement 17% de l'ensemble des associations échappent à cette difficulté liée au report ou à l'annulation des événements.
 

Les mesures prises par les employeurs

Au 26 mars, déjà 68% des employeurs ont recours au chômage partiel et 54% ont mis en place du télétravail. Un quart des employeurs a recours à l'arrêt de travail indemnisé, pour garde d'enfants. Et 13% seulement ont maintenu du travail en présentiel, avec la mise en place de mesures préventives. D'une manière générale, ces dispositions ont été d'autant plus souvent adoptées que le nombre de salariés de l'association est élevé.

Télécharger le communiqué de presse du 2 avril 2020

Télécharger les Essentiels de l'Etude

Répondre à l'étude en ligne


Les essentiels en image

Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir notre actualité
 
* Champs obligatoires
 
EuropeUnion EuropéenneRépublique FrançaiseGrand EstMoselleMeuseMeurthe-et-MoselleEurométropoleBanque des territoiresVille de ReimsGrand Reims communcaute urbaine
Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du PON « Emploi et Inclusion » 2014 - 2020