L'unique supermarché coopératif du Grand Est remporte un PRIX ESS 2020

Quand les consommateurs deviennent propriétaires de leur supermarché... 
Christelle Chevalley, coopératrice et consom'actrice, nous racontre l'histoire de la Grande Epicerie Générale de Nancy*.
 
Quand le hasard fait bien les choses!
Christelle était présente au début de cette aventure incroyable et nous livre quelques secrets de fabrication.

« Sensible à tout ce qui touche à l'environnement, j'ai répondu à un sondage en ligne, tout à fait par hasard, réalisé par Charles Thomassin dans le cadre d'un projet de fin d'études. A la dernière question : seriez-vous intéressée par la création d'un supermarché coopératif ? J'ai répondu oui… C'était il y a 5 ans ! ».

 
                                                            
En 2013, Charles Thomassin, alors étudiant engagé dans la vie associative, porte avec une équipe de bénévoles l'ouverture d'une épicerie solidaire étudiante (Agoraé) à Nancy.
Il lance l'idée du supermarché coopératif sur les réseaux sociaux. Un petit groupe de 7 personnes semble intéressé… Le temps de la réflexion laisse place à l'action et deux ans plus tard, il consacre six mois au montage de ce projet. La communauté se retrouve sur un réseau social et grandit. En juin, les 30 membres déposent les statuts de l'association et réunissent la première Assemblée Générale.  Quelques mois après en octobre, l'association se renforce de 80 membres. 
 
Petit à petit…  de l'association à la coopérative
«Au démarrage, nous n'avions pas de local ! Notre première livraison, c'était à Noël ! Sapins et oranges, simplement pour marquer le coup ! Nous avons créé le groupement d'achats et nous réalisions nos distributions dans des jardins ou des caves de coopérateurs !  
Il a fallu attendre un an et demi avant de trouver un local grâce à la ville de Nancy qui nous a fait confiance et cédé un espace pour un bail à loyer très modéré. Nous avons alors enregistré nos premières commandes : farine, pâtes, bière, pain… des produits de consommation courante issus de l'agriculture locale.»

 
« Le palais du facteur cheval » 
Le supermarché a adopté le statut de coopérative en juin 2019. L'association perdure et tous les coopérateurs sont adhérents de fait de l'association. 
 
« A la grande épicerie, les coopérateurs s'engagent à tenir la boutique 3h par mois. Cet engagement donne du sens au projet. Il faut comprendre que nous ne sommes pas des professionnels de l'agro-alimentaire… Cette épicerie, c'est un édifice… qui me fait penser au « palais du facteur cheval » ! Ce n'est pas une construction d'architecte ! Elle n'est pas conçue avec des plans précis… On a testé sur un local de 50m2, il a fallu tout apprendre, trouver les logiciels, comprendre l'étiquetage, trouver les fournisseurs… Nous avons désormais plus de 1500 produits référencés, nous travaillons avec des producteurs locaux, des grossistes comme Agidra ou des ESAT pour la production de volailles. La différence avec un supermarché traditionnel, c'est que les consommateurs sont aussi les propriétaires… mais il y aussi une grande différence avec les boutiques qui proposent des produits bio. L'objectif de l'Épicerie est de proposer tous types de produits : aussi bien des chips THAAS d'un producteur marnais, ou la pâte à tartiner bio de Nancy, du papier toilette ou une boite de petit pois. Nous cherchons à proposer des produits au meilleur prix pour tous. Ainsi, nous nous déplaçons une seule fois et nous achetons près de 90% de nos produits à la coopérative. C'est une des clés de la réussite de notre projet. »
« Il faut toujours garder à l'esprit qu'il faut grandir ! »
« Pour que la coopérative soit à l'équilibre, il nous faudrait 400 coopérateurs. Nous sommes passés de 170 à 250 membres de juin à septembre 2020 grâce au déménagement. Nous avions une surface de 50m2 en centre-ville et proposons désormais un espace de 300m2 en périphérie avec un parking et un accès tramway. Il ne faut pas avoir peur d'investir. Nous sommes passés d'un loyer de 600 euros à 2600 : c'est un gros risque mais il faut toujours garder à l'esprit qu'il faut grandir.
Nous sommes une entreprise et espérons pour 2021 modifier nos horaires d'ouverture pour une plus grande amplitude horaire, créer un emploi et réduire le temps d'attente à la caisse. Les décisions sont prises en commun, elles nécessitent des consultations et forcément c'est plus long. Les décisions peuvent prendre un mois mais nous arrivons ainsi à trouver les meilleurs tarifs. Notre laboratoire test de 50 m2 s'est transformé en un beau projet de 300m2 aujourd'hui. Cela a pris cinq ans mais nous en sommes très fiers ! »






 

Rejoindre les coopérateurs de la Grande Épicerie :
  • Prendre 10 parts sociales à 10 euros
  • S'engager à raison de 3h par mois 
Toutes les infos sur : https://www.grandeepiceriegenerale.fr/
Adresse : 88, avenue du XXème Corps, Nancy

Plus d'infos sur les marchés coopératifs : 
Voir le film Food Coop


*propos recueillis par SChenet pour la CRESS Grand Est
Crédits photos : Grande Epicerie Générale de Nancy
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir notre actualité
 
 
* Champs obligatoires
EuropeUnion EuropéenneRépublique FrançaiseGrand EstMoselleMeuseMeurthe-et-MoselleEurométropoleBanque des territoiresVille de ReimsGrand Reims communcaute urbaine
Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du PON « Emploi et Inclusion » 2014 - 2020