Découvrir l'ESS

L'Economie Sociale et Solidaire est un mode d'entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l'activité humaine. Elle regroupe des coopératives, des mutuelles, des fondations, des associations ou des sociétés commerciales de l'ESS. Le but poursuivi est autre que le seul partage des bénéfices, une gouvernance démocratique et une gestion responsable.


L'Economie Sociale et Solidaire représente 10.5% de l'emploi français (Panorama de l'économie sociale et solidaire en France – édition 2015) et 11,3% de l'emploi en Région Grand Est (Etude INSEE - CRESS réalisée en 2015)
 
Les entreprises de l'ESS en Grand Est sont les :
  • 1er employeurs du secteur social et du sport et loisirs
  • ​2ème employeur des activités financières, bancaires et d'assurance avec 45,5% de l'emploi régional
  • ​L'ESS est également très présente dans les arts et spectacles et l'enseignement
Source : Etude INSEE - CRESS réalisée en 2015

 
L'ESS représente un écosystème qui favorise les innovations sociales et le développement économique des territoires à travers :
  • Des filières émergentes : finance solidaire, éco-activités (recyclage, réemploi…), circuits courts…
  • Le maintien et la création d'emplois de proximité,  de cohésion sociale (lien intergénérationnel), d'innovation, de développement durable, de transition énergétique, etc.
Des mutualisations qui permettent la création d'emplois durables et non délocalisables : groupements d'employeurs, Coopératives d'Activité et d'Emplois, etc.

 
Les Principes de l'ESS

L'économie sociale et solidaire est "un mode d'entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l'activité humaine". 
Les entreprises de l'ESS remplissent les conditions suivantes : 

- Gestion démocratique : le principe « une personne = une voix » s'applique quelle que soit la somme investie au capital et le temps passé.
- Utilité collective ou utilité sociale du projet : une structure de l'Économie Sociale est nécessairement au service d'un projet collectif et non d'un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre.
- Mixité des ressources : les ressources de ce secteur sont soit privées (coopératives et mutuelles), soit mixtes (associations).
- Non-lucrativité individuelle : les excédents financiers ne peuvent pas donner lieu à une appropriation individuelle. Bénéfices, excédents, dividendes sont répartis entre les investissements et les réserves financières destinées à l'outil de travail.

 

​Laboratoires d'expérimentation, les entreprises de l'Economie Sociale inventent sur le terrain des réponses aux besoins sociaux et territoriaux. De grandes innovations qui font aujourd'hui partie de notre vie quotidienne en sont issues.

Ainsi sont nés :